AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sunday L. Jackson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 31
PSEUDO : Stace
HUMEUR : ...
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 12:37

Sunday Lucifer Jackson


03 Novembre 1978 /05 Septembre 1999



    (c) Paperweight
      Parcequ'a 21 ans, on pense avoir la vie devant nous, nous sommes stupides. La vie peut s'envoler tellement facilement, tellement aisément. Cela fait 10 ans que je suis ici, entourée par la folie, la luxure et tous ces péchés. 10 ans que je suis enfermée dans l'apparence de mes 21 ans. La folie me guette aussi certainement mais, les souvenirs restent intact. Je suis de ceux qe l'on appelle Newcomers car je n'ai aucun pouvoir, aucune ancienneté, pas autant de folie que les autres...
      A ma Russie natale, il me semble parfois préférer le coté glauque de cet endroit ou rien ne nous ait interdit et ou tout semble possible. La vie dans la mort me semble ètre bien plus exquise que la vie en attendant la mort...

      __________________________________________________________

      Avatar : Natalia Vodianova
      Pseudo : Stace
      Age : 21 ans
      Présence : Surtout en fin de semaine
      Niveau RP : Erff, pas génial a mon sens --'
      Appréciation : Jsuis totallement in love du contexte par contre, je suis beaucoup moins fan du design. Enfin, c'est juste l'éspèce de tapisserie marron qui me fait bizarre m'enfin xDDD
      Again : Jaune


Dernière édition par Sunday L. Jackson le Dim 22 Fév - 13:41, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude-to-damnation.forumactif.org/forum.htm
Sunday L. Jackson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 31
PSEUDO : Stace
HUMEUR : ...
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 12:37

    Come Break me Down... Bury me, Bury me


    Je ne me suis jamais plainte. Je me suis toujours contentée d'endurer. Silencieusement. La douleur appelle a la force, a la noirceur de l'ame. Endures en silence et tu deviendras meilleur. Apprends a te taire et a recevoir les coups que te donneras la vie. Telle était ma philosophie, telle était ma vie.

    Je suis née dans la plus petite ville de Russie, a Magas, la ville du soleil. Nom stupide quand on y pense vu le peu de fois ou l'on voit le soleil. Chacun connait son voisin et le voisin de son voisin la bas. Chacun sait ce qu'il se passe dans la petite maisonnée d'a cotée. Et tout le monde se la ferme. La vie en Russie est bien différente de la vie de vos grandes villes occidentales. Nous n'avons pas la mème conception, ni la mème vision des choses. Nous ne nous mélons pas de la vie de nos voisins, nous ne commettons aucune ingérence, on se contente de marcher droit pour ne pas nous attirer de problème avec le gouvernement en place. Les femmes ne sont pas a égalité avec les hommes, elles leur sont inférieurs, elles sont leurs exclaves. Elles doivent simplement se taire. Surtout dans les petites villes reculées. Surtout dans les familles de paysans. Comme la mienne. Enfin, parler d'une famille n'est pas tout a fait exact quand on sait d'ou je viens. Ma mère perdit la vie en me donnant naissance. Je fus élevée par mon père. Si l'on peut parler d'éducation. Notre voisine s'est beaucoup occupée de moi durant mes premières années mais, je soupconne mon père d'avoir couchée avec elle a de nombreuses reprises. Enfin, quand je dis que je le soupconne d'un tel acte, je devrais dire que je les entendais bien souvent dans la chambre a coté de la mienne. Je crois que son mari dut en avoir vent car, quand j'eus douze ans, je n'eus plus la moindre nouvelle d'elle. Nous ne la revimes plus jamais. Et, cela ne sembla pas causer la moindre peine a mon paternel. Il n'en avait rien a faire de cette blondasse, il la sautait, un point c'est tout. Histoire de la remercier de prendre soin de moi et, histoire de passer un peu de bon temps.

    Une fois qu'elle eut disparut, il ne resta plus que lui et moi. Un père et sa fille. Seulement, il ne s'était jamais comporté comme un père, il ne m'avait jamais aimée comme un père devrait aimer sa fille. Il me traitait comme sa servante. Je lui faisais a manger, je rangeais et lavais la maison, je faisais toutes les taches ménagère possible et existante... Quant a lui, il se contentait de boire. Il buvait a en perdre la raison, a en oublier le sens de la réalité. Et ce, quasiment tous les soirs. Chacun de ces soirs étaient plus glauques et perturbant les uns que les autres. Je n'avais qu'une faible éducation, je n'étais jamais vraiment allée a l'école, juste mes premières années, histoire de connaitre les bases, de savoir lire, écrire et compter. Nous n'avions pas les moyens de se permettre d'avantage. Et oui, l'école est payante au dela de l'école primaire en Russie. Et puis, il fallait que quelqu'un s'occupe des taches ménagère. De toute facon, qu'aurais je fait de connaissances supérieures, dans l'hypothèse ou mon père aurait accepté de m'offrir des études. Deja qu'il rechignait a m'acheter de quoi me vétir décemment. Je n'en avais donc pas besoin. J'avais, de toute manière, une intelligence bien supérieure a la normale. J'étais maline, agile de mes mains, je comprenais vite et savait anticiper. Je savais m'occuper de beaucoup de choses, je savais comment gérer mon père, prendre soin de lui, le soigner quand il tombait malade... J'avais une logique défiant toute compréhension. Je comprenais les choses a une vitesse défiant la normale, surtout dans le milieu dans lequel je vivais. Et, bientot j'appris a manipuler les gens, je compris comment obtenir d'eux ce que je souhaitais. Grace a mon charme et a ma beauté naturelle. Très peu d'hommes savaient résister aux charmes d'une femme. Tous me regardaient avec envie dans le village. J'avais vingt et un an a présent. J'étais en age d'ètre mariée. Mon père avait refusée quelques demandes en mariage, il avait éconduit des prétendants ayant demandé ma main. Il avancait le prétexte selon lequel ils n'étaient pas assez aisés, que je méritais mieux. Il n'y avait qu'a voir la maison, la ville ou j'avais grandit pour comprendre que, pourtant, il ne devait pas ètre bien difficile de trouver un endroit mieux que celui ci. C'était la seule chose que je souhaitais, partir de cette maison. Et, j'y parviendrais.

    J'avais donc décidé de mettre mes charmes physiques a profit, de faire de l'oeil a tous les hommes de passage au village et ayant une apparente bonne situation financière. Bientot, j'en rencontrais un de cinq ans mon ainé. Jeune et beau, robuste et de bonne famille. Un homme qui plairait certainement a mon père. Je l'avais rencontré en ville alors que je vendais quelques légumes sur le marché. Nos yeux s'étaient croisés et, il m'avais plu comme j'avais semblé lui plaire. Nous avions échangés des regards puis, des sourires et enfin quelques paroles. Nous nous étions vus a de nombreuses reprises. Il était séduisant et disait aimer ma compagnie. Il savait me séduire, me couvrait de fleurs et de poèmes, me faisait la cour tel un gentleman. Il n'était pas le premier. PAs le premier homme avec qui je couchais. Il avait bien fallu que j'éxtériorise ma frustration a passer mes journées seule enfermée chez moi. Il avait bien fallu que je comprenne ces choses que j'entendais, enfant, dans la chambre voisine a la mienne. Mais, chacun de mes anciens amants, ou plutot, anciens prétendants, avaient été éconduits par mon père. J'avais donc moi mème préféré ne plus les revoir. Quelle jeune fille de vingt et un ans refuse de fréquenter un homme que son père n'apprécie pas alors qu'elle a déja couché avec nombres de ces hommes alors mème que le sexe avant le mariage était très mal vu dans le milieu croyant et pieu dans lequel elle grandissait? Je n'ai jamais dis ètre une jeune fille prude. Je n'ai jamais dis ètre croyante. Je n'ai jamais dis ètre une petite fille sage et bien sous tous rapports. Oui, je suis une salope, une fille facile. Ou plutot, une fille qui cherche du réconfort, une fille qui cherche a ètre aimée. Trouvez la différence, peut ètre y en a t'il une, peut ètre que non... Peu importe. Je me cherchais juste un mari, un moyen de fuir cette vie qui était mienne. Quitte a coucher avec tous les hommes que je croisais pour qu'ils veuillent bien m'emmener avec eux après avoir recu l'accord de mon père.

    Ce soir la, le soir du 05 septembre 1999, j'étais bien décidée a présenter mon nouveau prétendant, Sergei, a mon père. Nous l'attendions, paisiblement, assis a la table de la cuisine de ma maisonnée, une bouteille de vodka et trois verres posés sur la table, nous regardant dans le blanc des yeux quand il entra. Bourré, comme a son habitude. Il dévisagea Sergei et afficha un large sourire, ses yeux ternes et mornes, comme ailleurs.
    - " Laisse moi deviner, tu veux la main de ma fille? Ca commence a devenir un vrai défilé dans cette maison. "
    Sergei m'adressa un regard sans oser répondre a mon père. Je détournais le regard. Mon père attrappa la bouteille de vodka et le regarda droit dans les yeux. Sergei opina de la tète tout en répondant.
    - " Oui monsieur, je suis amoureux d'elle et compte bien l'épouser si vous me l'accordez! "
    Mon père éclata de rire et porta la bouteille a ses lèvres. Du liquide incolore s'échappa de partout, coulant jusqu'a sur son menton.
    - " Et bien non. Sunday reste ici et toi, tu dégages. "
    - " Monsieur, je peux comprendre vos réticences étant donné qu'elle est votre fille unique mais comprenez que... "
    - " Et toi comprend que si tu ne dégages pas par toi mème, tu vas dégager grace a un bon coup de pied la ou je pense! "
    - " Papa! "
    - " Toi, tais toi l'allumeuse! "
    Ce n'était pas la première fois qu'il me parlait ainsi, ni sur ce ton, ni avec ces mots. Avec lui, tout n'était qu'insulte, il ne respectait personne. Je poussais un léger soupir, le coeur gros. Sergei se leva.
    - " Ecoutez, je... "
    - " Dégages le mome! "
    Sergei me lanca un dernier regard, triste. Regard que je lui rendis. Mon père lui ouvrit la porte et, il put s'engouffrer dans le froid de cette fin d'été.

    La porte se referma violemment. Mon père porta a nouveau la bouteille a ses lèvres, comme si de rien n'était. Comme toujours quand il éconduisait l'un de mes prétendant. En général, le coeur gros, je montais me coucher et, songeuse, je m'allongeais sur mon lit, laissant a la lumière de la lune passer a travers ma fenètre, me bercant jusqu'a ce que le sommeil m'emporte. Quant a lui, il finissait une ou deux bouteille et, s'effondrait sur le sol mème de la cuisine. Mais, pas cette fois.

    Cette fois était la fois de trop. Déterminée, je me levais d'un bond, tapant de la paume sur la table par la mème. Ivre de colère, j'haussais alors la voix sur lui. Toute cette colère que je maintenais en moi depuis toute ces années. Cette colère que j'avais a son encontre, cette haine de son comportement envers moi. Ce manque d'amour, cette colère qu'il m'avait apprise a ressentir a garder dans son fort intérieur. Mais moi, ma colère, je ne voulais pas la noyer dans l'alcool, je ne pouvais mème plus la contenir dans mon coeur. Elle était devenu bien trop forte, bien trop puissante. Elle me dévorait et avait finit parme rendre haineuse.
    - " Pourquoi? Pourquoi tu fais ca? Pourquoi tu me fais ca? Ne veux tu donc pas te débarrasser de moi? Pourtant, tu sembles me hair. "
    Mon père sembla avaler de travers la gorgée qu'il avait dans la bouche car, il dégluttit et rota avant de me regarder droit dans les yeux, visiblement outré.
    - " Comment oses tu me parler sur ce ton? "
    - " Je te parle sur le mème ton que celui sur lequel tu me parles depuis maintenant 21 ans. Sur ce ton que je ne supporte plus entendre. "
    - " Alors ca y est, la mome fait sa crise d'adolescente. "
    - " Ce n'est pas une crise d'adolescente mais une crise de femme. La crise d'une femme qui en a marre d'ètre enfermée ici, d'une femme qui voudrait faire sa vie et vivre son amour! "
    - " Parceque tu aimes ce blondinet a deux francs six sous? "
    - " Plus que je ne t'aime toi étant donné que tu ne représentes rien pour moi! "

    Je dus toucher un point sensible car, ce père que je voyais insensible et inhumain, ce père que je croyais sans sentiments, sans coeur, ce père que je pensais me hair de lui avoir arraché la femme qu'il aimait ne sut pas qui répondre. Il se contenta de me regarder, tremblant. La bouteille de vodka tomba bientot sur le sol, se brisant en des centaines de morceaux de verres luisant a la lumière, répandant le reste de son liquide un peu partout. Mon père ne cessait de me regarder, comme s'il ne comprenait pas mes propos, comme s'il ne comprenait pas ce que je venais de lui dire. L'instant sembla durer une éternité mais, bientot, il bougea. Ses pieds s'écrasant sur les morceaux de verre, les faisant crisser et griffer le sol. Il s'approchais de moi tandis que, tremblante je serrais les poings. Et soudain, sa voix déchira le silence lourd du moment.
    - " Tu es si ingrate! Je t'ai gardée avec moi alors que tu m'as pris ma femme. J'ai payé pour que tu manges, pour que tu puisses te vétir, pour que tu ais un toit sur la tète et toi, sale petite me*de, tu oses me parler ainsi. Tu oses me contredire, me dire que je ne représentes rien pour toi? Tu veux que je t'apprenne qui je suis?! "
    Sa main s'abattit sur ma gorge avec force tandis qu'il encra son regard sombre et brulant dans mon regard couleur azur et tendre. Le tout opérant un net contraste. Je ressemblait a un ange, lui au diable en personne.
    - " Je suis celui qui t'a donné la vie et peut donc te la reprendre! Une simple pression et je te prive d'oxygène. Une simple pression et je t'envois retrouver ta mère. "
    Il approcha son visage du mien. Je pouvais sentir son souffle emprunt d'alcool sur mes lèvres pulpeuses et rosées. Il souffla dessus et finit par murmurer.
    - " Je suis celui a qui tu appartiens! "
    A cet instant précis, il plaqua ses lèvres sur les miennes. J'eux envie d'hurler mais, ma bouche était prisonnière de la sienne. J'eux envie de vomir mais, mon estomac était vide. Le seul reflexe que je pus alors reellement avoir fut celui de lever mon genou pour venir battre son entrejambe.
    Il relacha mes lèvres, il relacha son étreinte sur ma gorge. Je fus soudain libre.

    Réalisant ce qui se passait, ce que je risquais pour ce geste, je m'élancais pour contourner la table et rejoindre la porte. Hélas, en contournant la table par l'autre coté, il fut devant la porte bien avant moi et me gifla. Le coup fut si violent qu'il me propulsa en arrière. Je tombais alors sur le sol, ma joue le heurtant, mes cheveux retombant sur mon visage. Le gout du sang embruma alors ma bouche alors que des larmes se formaient au coin de mes yeux.
    - " Et si tu n'es pas a moi, tu ne seras a personne! "
    Toujours allongée sur le sol, je tournais lentement la tète pour poser mes grands yeux bleus sur lui, il souriait mesquinement puis, il placa ses jambes de chaque coté de mon corps et se pencha vers moi. Sa main droite encadra mon visage et me forca a le regarder. Je lui crachais alors au visage. Cela ne dut pas lui plaire. Il relacha mon visage puis, laissa son poing s'abattre sur celui ci. Une fois. Puis une seconde. Puis une troisième. Il cogna. Encore et encore. Bientot, je n'eus mème plus la force d'hurler. Je n'eus mème plus la force de ressentir la douleur. Toute mes forces m'abandonnaient. La pièce tournait autour de moi tandis qu'un balet de coups s'abattait sur mon corps. Mon visage en fut réduit. Couvert de sang et d'équimose. Tout tournait tellement vite autour de moi. Si vite. Mes yeux peinaient a rester ouvert. Le visage de mon père, couvert de colère, ne ressemblait plus a rien de bien net, il était flou et cauchemardesque.

    Mais, alors que je ne me sentais plus capable de ressentir la moindre douleur, celle ci revint. Différente, plus vive, plus forte. Au niveau de ma gorge. Comme s'il avait attrappé un crayon pour y tracer une ligne allant de mon oreille gauche a mon oreille droite. Ce ne fut qu'un léger picotement. Puis de la froideur de ce qui me semblait ètre la pointe d'un crayon s'échappa de la chaleur. Beaucoup de chaleur, recouvrant l'ensemble de ma gorge. Puis, plus rien. L'oxygène ne parvins plus a mes poumons. Il se contentais de rester dans ma bouche, indifférent. Quant a mon père, il n'était plus au dessus de moi. Je ne le voyais mème plus dans mon champ de vision. Il avait mème libéré mes bras. J'ouvris grand la bouche dans l'espoir que cela aide l'air a rentrer. Mais rien. Mes mains s'envolèrent donc jusqu'a ma gorge malgrès la vive douleur et l'engourdissement dans mes bras. Elle était visqueuse. Oh Mon Dieu...


Dernière édition par Sunday L. Jackson le Dim 22 Fév - 16:11, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude-to-damnation.forumactif.org/forum.htm
Sunday L. Jackson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 31
PSEUDO : Stace
HUMEUR : ...
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 12:37

    Je finis par comprendre. Ce que j'avais pris pour un crayon bien taillé n'était autre que l'un des nombreux morceau de verre. Et, le liquide mouillant mes cheveux n'était pas la vodka renversée sur le sol mais, mon propre sang. Celui s'échappant de ma gorge tranchée. Ma vue fut bientot totalement brouillée. Mes bras retombèrent le long de mon corps tandis que ma tète, inerte, vint reposer sur le coté, le long de mon épaule...

    Un ange était retourné au paradis...



There is No Heaven.


    L'air était si doux. L'oxygène, si délicat. Je pouvais respirer. L'oxygène m'était soudainement revenu. Frais et délicat. Les yeux fermé, le dos contre le sol en bois, je me laissais aller, je me laisser bercer. L'air entrer de nouveau en moi. Plus rien ne lui barrait la route. Le chemin a travers ma gorge avait été soigné. Ou alors le paradis avait son propre service de soin. Peu m'importait, je me sentais bien. De nouveau vivante. Un léger sourire s'étira lentement sur mes lèvres alors que le courrant continuait a me bercer. Le courrant? Mais quel courrant? J'ouvrais brusquement les yeux, éspérant voir apparaitre devant moi un soleil bleu, des nuages cotonneux, un soleil brillant et réchauffant ma peau. C'était tout l'inverse. J'avais l'impression d'ètre dans une grotte sombre. Comme si toute lumière avait disparue. Une image s'imposa a mon esprit, celle du Styx.

    Je n'avais pas beaucoup été a l'école mais, j'avais beaucoup lu, je n'avais que cela a faire de mes soirées et, de mes journées. Ce fleuve de la mythologie greque conduisant les ames des défunts aux enfers ne m'était donc pas inconnu et, terrifiée, je me voyais deja débouler devant Hadès.

    Tous les dimanches, j'allais a la messe, j'écoutais le curé nous apprendre que les bons iraient au paradis, les mauvais en enfer. Qu'avais je fait de mal? Coucher avec un homme avant d'ètre mariée était il donc un péché si horrible que j'allais devoir aller errer en enfer jusqu'a ce que... Jusqu'a la fin de l'éternité en fait! Tremblante, je fixais l'étendue sombre au dessus de ma tète, je refusais de regarder ailleurs, je refusais de regarder ou j'allais, je refusais de voir le mondre visage démoniaque. Je voulais aller au paradis, je voulais qu'on me conduise jusqu'a ce Dieu que j'avais été contrainte de prier. On en fit rien et, la barque cessa bientot de voguer alors qu'elle avait heurté quelque chose de dur, la terre ferme. Mes yeux se clorent immédiatement. Je refusais de bouger.
    - " Sunday Lucifer Jackson? "
    Bordel, j'étais attendue en plus. Et si je répondais que cela n'était pas moi, cela marcherait? On me laisserait repartir dans le sens inverse?
    - " Non, cela ne marchera pas! Lèves toi maintenant, je n'ai pas que ca a faire de ma journée! "
    Je me redressais d'un bond, ouvrant de grands yeux ébahis. Bon sang. Hadès avait une tète de clown et en plus, il lisait dans mes pensées.
    - " Je ne suis pas Hadès! Grouille toi de sortir de la, on a des choses a faire. "
    Je grimacais puis, levais les yeux vers ce qui m'évoquais un ciel, la au dessus de nos tètes. Après tout, que risquais je a suivre le clown au maquillage délavé? Après tout, puisque j'étais ici et qu'en plus j'étais attendue, autant voir ce qu'allait m'offrir mon avenir. Je soupirais et, me hissais sur la terre ferme. Ma tète sembla me tourner légéremment. Je ne comprenais pas vraiment ce que je faisais ici. Pourquoi le paradis ne m'avait il pas ouvert ses portes?
    - " Et pourquoi l'aurait il fait? "
    Je froncais les sourcils, génée que cet énergumène s'amuse a répondre a mes pensées avec un tel air condéscendant. Et puis, pourquoi ne pas répondre a ma question tant qu'a faire plutot que de me poser une colle qui me faisait d'avantage douter? Je grimacais, prète a le rembarrer et a tourner les talons, dans l'espoir de remonter dans la barque pour faire machine arrière. Ce qui, quand on y réfléchit bien était totalement impossible mais, je me contentais de tenter de rentrer dans son jeu.
    - " De toute facon, quelle importance cela peut il faire? Tant qu'on y est monsieur le clown de service, on est ou ici et t'es quoi exactement et... ? "
    - " Et si t'arrétais avec tes questions et que tu me laissais parler hein? "
    Un sourire cynique déformé par le maquillage s'offrit a moi et, je ne pus que lui lancer un regard plein de haine comme seule réponse.
    - " Tu es ici au Purgatoire et, tu risques d'y rester un petit moment. Oublies tes bonnes manières de petite fille a papa, oublies tout ce que tu crois savoir. Plus vite tu t'habitueras a l'endroit, plus facile cela sera pour toi! "
    Petite fille a papa? Il semblait pourtant me connaitre. Il semblait pourtant savoir qui j'étais. Et surement mème comment j'étais morte. Comment pouvait il se permettre une telle réplique alors que...? J'eus envie de me jeter sur lui et de passer sur son visage couvert de peinture ce que le miens avait du subir sous les coups de mon père mais une nouvelle fois, comme a mon habitude, je n'en fis rien. Comme toujours, je fs taire la colère, la souffrance. Je la rangeas dans un coin de mon esprit pour la laisser me rendre plus forte. Mon doux visage se transforma en un visage haineux alors que le clown tournait lentement sa tète vers moi, un large sourire fier et cynique semblait me narguer sur ses lèvres.

    La colère me transpercait, brulait mon regard azur, crispait tous mes membres mais, je la retenais, je la laissais passais dans chacune de mes veines, je la laissais me bouffer, ronger mes os, j'en aurais besoin pour tenir ici, pour rester forte... Le clown tourna une nouvelle fois son visage amusé et cynique vers moi et me fit signe de passer devant lui. Je regardais alors devant moi pour laisser apparaitre sous mes yeux ce qui semblait ressembler a une ville. Puis, comme si j'en oubliais sa présence, je passais devant lui pour me méler a la foule d'ames deja présente...

    La petite fille seule ne serait plus jamais seule...


Dernière édition par Sunday L. Jackson le Dim 22 Fév - 19:35, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude-to-damnation.forumactif.org/forum.htm
Aidan G. Eden
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 259
Age : 26
PSEUDO : J0KER
EMPLOI : Guide
HUMEUR : Cynique
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 12:38

Sunday (:
La mienne (:
À moi (:
Tout seul (:

**ZBAMM**
Bienvenue et tout le tralala, bonne chance avec ta fiche Stace, merci de ton inscription! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://21grammes.forumactif.com
Sunday L. Jackson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 31
PSEUDO : Stace
HUMEUR : ...
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 12:41

    Merci pour l'acceuil &&
    De rien pour l'inscription, le forum est tellement interressant niveau contexte, que je ne pouvais que m'inscrire xDDD
    Et puis le perso' quoi <3333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude-to-damnation.forumactif.org/forum.htm
Silver D. Lehane
    Gourou de la secte dawnyenne poubellant les gens. - Poubeller ou Empoubeller?

avatar

Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 26
PSEUDO : DAWNY
HUMEUR : Hugy
Date d'inscription : 19/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 13:56

Bienenitooo ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Everanna P. McAllister

avatar

Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 27
HUMEUR : I'm so happy
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 14:21

Welcome miss =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather M. Trestman
    » La Marionnettiste

avatar

Féminin
Nombre de messages : 81
Age : 27
PSEUDO : Kiinder
HUMEUR : Enfantine ?
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 14:26

Bienvenue ici Lulu Razz

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée A. Harlow
    Bonne-à-faire-rouler-en-poubelle && Secrétaire agent-double SM.

avatar

Féminin
Nombre de messages : 70
Age : 26
PSEUDO : Violet
HUMEUR : Maussade
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 14:39

Bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidan G. Eden
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 259
Age : 26
PSEUDO : J0KER
EMPLOI : Guide
HUMEUR : Cynique
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 14:45

Heather }ZOMG est-ce que tu es sur PTD?
Pardon du flood, stupide adminette que je suis --''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://21grammes.forumactif.com
Sunday L. Jackson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 31
PSEUDO : Stace
HUMEUR : ...
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 14:55

Aidan G. Eden a écrit:
Heather }ZOMG est-ce que tu es sur PTD?
Pardon du flood, stupide adminette que je suis --''

Jallais poser la question aussi xDDD

Au passage, merci a vous quatre pour l'acceuil !! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude-to-damnation.forumactif.org/forum.htm
Heather M. Trestman
    » La Marionnettiste

avatar

Féminin
Nombre de messages : 81
Age : 27
PSEUDO : Kiinder
HUMEUR : Enfantine ?
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 15:13

Aidan G. Eden a écrit:
Heather }ZOMG est-ce que tu es sur PTD?
Pardon du flood, stupide adminette que je suis --''

Euh... Non Razz
C'est juste que je suis fan de Constantine et Lucifer, ca m'a fait penser à ça >.<

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidan G. Eden
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 259
Age : 26
PSEUDO : J0KER
EMPLOI : Guide
HUMEUR : Cynique
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 15:27

AHHHHH OK!
C'est que Sunday, sur son forum, a le surnom de Lulu, alors XD
Lucifer, à la base, ça veut dire porteur de lumière, c'était un dieu de la connaissance et de la lumière XD
Et en plus, c'était le nom d'origine de Jésus XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://21grammes.forumactif.com
Heather M. Trestman
    » La Marionnettiste

avatar

Féminin
Nombre de messages : 81
Age : 27
PSEUDO : Kiinder
HUMEUR : Enfantine ?
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 15:34

Wouhou... Je suis bluffée !

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée A. Harlow
    Bonne-à-faire-rouler-en-poubelle && Secrétaire agent-double SM.

avatar

Féminin
Nombre de messages : 70
Age : 26
PSEUDO : Violet
HUMEUR : Maussade
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 15:35

Je savais pas ça o.o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunday L. Jackson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 31
PSEUDO : Stace
HUMEUR : ...
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 17:12

Aidan G. Eden a écrit:

Et en plus, c'était le nom d'origine de Jésus XD

    Sérieux ? oO
    Tu m'apprends un truc la xD

    Bon par contre, j'ai finis ma fiche. Enfin, normallement mais comme je l'ai faite a la va vite, ce n'est surement pas parfait, il doit mème y avoir pas mal de connerie --'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude-to-damnation.forumactif.org/forum.htm
Aidan G. Eden
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 259
Age : 26
PSEUDO : J0KER
EMPLOI : Guide
HUMEUR : Cynique
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 18:55

MDR jsuis forte, avouez x)
Ta fiche est très bien miss, j'ai hâte de rper avec toi! <3
Un seul truc me chicote... :

Sunday L. Jackson a écrit:
Parceque le paradis n'existe pas, il n'est qu'un leurre!

Le Joker n'a pas tendance à parler aussi... directement, mais plutôt à répondre en énigmes qui laissent les gens perplexes avant d'éclater de rire XD
Donc si tu disais plutôt un truc du genre "Et à ton avis, le Paradis, il ressemble à quoi?", ce serait parfait et je n'aurais plus rien à dire!
Je sais je sais, je suis une chieuse qui s'accroche aux détails XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://21grammes.forumactif.com
Sunday L. Jackson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 31
PSEUDO : Stace
HUMEUR : ...
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 19:37

    Si t'avais fait ta fiche, je ne me serait peut ètre pas plantée sur ce genre de détails (a)
    *Oui, je sais, je suis de mauvaise foi --'* xD

    Voila, j'ai modifié choupette.
    Mais j'ai pas mis ce que t'as dis (a) --'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude-to-damnation.forumactif.org/forum.htm
Aidan G. Eden
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 259
Age : 26
PSEUDO : J0KER
EMPLOI : Guide
HUMEUR : Cynique
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 19:59

Je sais, je sais ^^''
Pidoon!
Validée miss, superbe fiche! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://21grammes.forumactif.com
Sunday L. Jackson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 31
PSEUDO : Stace
HUMEUR : ...
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   Dim 22 Fév - 20:01

    Merciiiii I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude-to-damnation.forumactif.org/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sunday Lucifer •• Like A Bitch [U.C]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Three nine 999 Blue Lucifer 2.2 NOIR : 7€ FDPI (neuf)
» Reparation Cerf-volant de vitesse Lucifer
» Combinaison NPX Lucifer 2012 neuve
» Canne LUCIFER DIABLO...
» essai combi sèche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
21 GRAMMES :: MON PÈRE, J'AI PÉCHÉ. :: evening, commisioner :: allez, vas jouer!-
Sauter vers: