AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nos Top Partenaires

Aller en bas 
AuteurMessage
Eva M. Jennings

avatar

Féminin
Nombre de messages : 54
Age : 29
PSEUDO : Tagada
EMPLOI : Serveuse
HUMEUR : Songeuse
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Nos Top Partenaires   Mar 17 Fév - 5:30


Top Partenaires;




    Nos Tops, nous les aimons! (: C'est pour ça que nous leur réservons un post spécial comprenant leur logo et leur contexte Smile


Dernière édition par Eva M. Jennings le Sam 21 Fév - 10:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidan G. Eden
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 259
Age : 26
PSEUDO : J0KER
EMPLOI : Guide
HUMEUR : Cynique
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Nos Top Partenaires   Sam 21 Fév - 7:49



    « Il est interdit d’interdire. »

    Paris, France, 1970.
    Nous avions foi en l’instauration d’une société plus juste, en un monde meilleur. Nous voulions tout changer, transformer nos vies, faire de nos rêves des réalités. Nous avions mis en route la machine à rêves, nous nous sentions plus libres et plus vivants que jamais, pour la première fois avoir du plaisir n’était plus un pêché mais un bien reconnu. Nos parents, nos frères et sœurs aînés, et nous-même avions fait la révolution pour nous permettre de vivre nos vies comme nous l’entendions. A présent, nous sommes à la fac, où nous devons faire nos choix et décider de la vie que nous allons mener, faire nos premières expériences et rencontrer les personnes qui ferons de nous des adultes. Nous ne savions pas encore ce que seraient nos vies, ni ce que nous voulions exactement, mais nous avions des rêves pleins la tête et, tandis que certains n’écoutaient que leur désirs et se laissaient aller à la débauche, d’autres n’avaient de limites que leur ambition et leur détermination. A l’époque où le romantisme et la poésie étaient à chaque coin de rue, où tout semblait renaître pour devenir plus beau, à l’époque où nous écoutions nos désirs plus que jamais et où le plaisir était presque devenu une culture, comment faire la part des choses dans ce déversement de passion et de sentiments ? Sans doute la réponse à toutes ces questions était de nous trouver nous-mêmes, de partir à la recherche de cette vérité absolue qui manquait à nos vies. Mais devenir quelqu’un n’est pas chose facile, et dans cette quête il faudrait faire des sacrifices et des compromis, et comme dans tout combat, cela impliquait des gagnants, mais aussi des perdants…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://21grammes.forumactif.com
Aidan G. Eden
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 259
Age : 26
PSEUDO : J0KER
EMPLOI : Guide
HUMEUR : Cynique
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Nos Top Partenaires   Sam 21 Fév - 8:23





    Et si tout avait été dicté ? Et si tout vos choix, même les plus mauvais d'entre eux, avaient été écrits sur les pages de vôtre destin ? Imaginez-vous ces personnes qui sont les même maîtres de vôtre existence. Croyez-vous vraiment que vous, personnes buveuses de sang êtes des êtres profondément mauvais? Foutaise, les lois n'ont pas été dictées comme ça. Vous n'êtes rien. C'est du moins ceux qui ont conduits vos pas depuis votre naissance qui le pensent ainsi. Rien n'est fait par hasard, tout a une explication. Rien n'est dû à la chance, personne n'a connu de malchance. Les dirigeants, les morts, les pleurs, les rires, les larmes, ce sont les démons qui les contrôles, ils sont à eux seuls les seigneur des toutes les âmes, les gardiens de votre propre vie.

    Contra vim mortis non est medicamen in hortis
    « Et si je vous disais que Dieu et le Diable ont fait de toute éternité un pari sur nos âmes ? » ;
    J o h n C o n s t a n t i n e, 2005.

    Amusant n'est-ce pas ? Oh non, vous ne trouvez pas cela hilarant ? C'est pourtant ce que pense les êtres qui vous regardent jour et nuit de là où ils se trouvent. Tout a été orchestré, de plus petits détails, à l'apocalypse final. Il n'est alors plus étonnant de savoir que c'est de cette lutte acharnée entre le bien et le mal que les loups-garous et les vampires sont nés. Mais, entre nous, ces créatures craintes de tous, ne sont rien à côtés des forces démoniaques régnant dans les limbes. Les démons sont de plus en plus nombreux, et ils se préparent à rentrer eux même sur terre. Leur but ? Ramener les plus d'âmes possibles en enfer.
    Mais cela aurait été bien trop facile. Depuis la nuit des temps, des forces célestes veillent sur les humains, les aident à repousser le mal, sans jamais en retirer un seul signe de gratitude et pour cause, ils sont quasiment invisible. Mais ce temps est révolu, la bataille est à son point culminant, et les anges comme les démons sont prêts à tout pour récupérer les âmes. Les vampires et les loups-garous, se trouveront êtres alors, parfois des armes redoutables dans leur quêtes.

    Une nouvelle ère commence. Les dés sont lancés, mais qui gagnera ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://21grammes.forumactif.com
Aidan G. Eden
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 259
Age : 26
PSEUDO : J0KER
EMPLOI : Guide
HUMEUR : Cynique
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Nos Top Partenaires   Sam 21 Fév - 9:35



THE SINS AROSE VERTUES



    « Je prends cet acte comme un affront Anaël ! » siffla Asmodée.

    Elle tournait en rond; prise d'une rage folle et incontrôlable. Anaël la regardait, appuyé contre le chambranle de la porte, sifflotant une de ces prières que les humains affectionnaient tant. Asmodée s'arrêta soudainement et fit volte-face, plantant ses prunelles déformées par la colère, dans celles de l'ange qui lui faisait face. Elle s'avança gracieusement, parcourant la distance qui la séparait d'Anaël de grands pas fluides. Elle se stoppa à quelques centimètres de lui; sans doute l'aurait-elle lacéré si elle n'avait fait qu'un pas de plus.

    « « Toi, tu sais quelque chose. » sussura-t-elle docilement.

    Les effluves de son parfum boisé mélangées à l'odeur du brûlé parvinrent aux narines d'Anaël et lui tirèrent une moue de dégoût. Malgré tout ce temps passé en la compagnie de la démonne, il ne s'était toujours pas habitué à l'odeur pestidentielle des enfers. Il passa avec grâce sa main dans ses cheveux ondulés et se mit à parcourir la pièce de grands pas élégants et souples. Il se mouvait avec aisance dans l'appartement qui ressemblait désormais à un champ de ruine, semblant presque voler aux dessus des débris et des quelques foyers d'incendie qui rougeoyaient encore. Un grognement sourd s'échappa de la gorge d'Asmodée et il revint vers elle, un sourire satisfait aux lèvres.

    « « Je ne suis pour rien dans ce changement de programme Asmodée. Mon père a apparement jugé que ton mort avait sa place à nos côtés. Ca arrive. »
    « « Non; ce n'est pas normal Anaël ! Et tu le sais aussi bien que moi. C'était écrit; il devait nous rejoindre, les changement de programme n'existent pas chez nous. La loi est la loi ! »

    Anaël haussa les épaules en soupirant tandis qu'Asmodée se laissait tomber sur ce qui restait de canapé. Anaël la rejoignit et s'assit à ses côtés, posant son bras sur le dossier du sofa. Il sourit à la superbe démonne mais elle ne lui rendit qu'un regard noir et haineux. Il soupira derechef, exaspéré par l'ampleur que prenait la situation. Après tout, qu'est ce que cela pouvait bien changer ? Asmodée en faisait, d'après lui, beaucoup trop pour ce qu'il ne prenait que pour une simple erreur. Un mort de plus ou de moins d'un côté ou de l'autre; cela était-il si dérangeant ? Plus il se posait ces questions, plus il prenait conscience que les enfers n'en resteraient pas là, surtout si Asmodée allait exposer les faits au maître; ce qu'elle ne manquerait évidemment pas de faire. Oh non; il fallait qu'il aille lui aussi prévenir l'Autorité Suprême. Comme un seul homme, la démonne et l'ange se redressèrent; comme s'ils s'étaient consultés auparavant. Ils surent alors ce que comptait faire l'autre et, après un dernier regard moqueur, s'éclipsèrent, rejoignant respectivement les enfers et le paradis.

    _________________________

    « Pourquoi nous retrouver au Purgatoire mon ami ? »

    Passant ses doigts de vieillard dans sa longue barbe immaculée, il passa les portes du Purgatoire, entouré d'Anaël et d'Asmodée. Le maître de cette dernière qui les précédait, fit volte face, un sourire narquois barrant son visage salit par les cendres qui voletaient sans cesse dans les enfers.

    « Eh bien, c'est le juste milieu entre nos deux mondes. Par conséquent, pas de jalousie très cher. »

    Son ton était douceureux, ce qui ne lui ressemblait pas. Anaël et le sage vieillard s'en étaient rendus compte et se lançèrent un regard soupçonneux. Derrière eux se tenait Asmodée; accoutrée d'une superbe robe rouge sang qui suivait les lignes parfaites de son corps. Elle s'avança de sa démarche féline et rejoignit rapidement son maître. Entrelaçant leurs doigts, les deux démons toisèrent leurs convives et ennemis.

    « Voilà une longue semaine que je rumine le vol de notre mort. » expliqua la maître des enfers. « Et je ne l'ai toujours pas digéré; ce qui est regrettable. »
    « Il s'était repentit; il méritait sa place à nos côtés. » répondit le vieillard.
    « « Repentit ? La belle affaire ! » siffla Asmodée.

    Son maître lui demanda le silence d'un geste gracieux de la main. Elle baissa les yeux en grognant légèrement ce qui fit rire son compagnon.

    « Asmodée se donne corps et âme -si je puis m'exprimer ainsi- pour défendre notre cause. » continua le maître en riant. « Et, quant à moi, je suis réellement contrarié qu'une telle chose se soit produite. Soit, j'ai pris la décision de remplacer cette perte par d'autres morts. »
    « Je ne suis pas certain de comprendre mon ami .. » chuchota la vieillard en plongeant ses prunelles grises dans celles, sombres, de son ennemi.
    « J'y arrive très cher. Je suis bien décidé à vous faire payer le tort que vous nous avez fait en rejetant sur terre nombreux de mes démons. Qui plus est, je leur insuflerait à chacun, l'un de mes chers péchés capitaux afin qu'ils puissent au mieux s'occuper de ces stupides humains. Qu'en dites vous ? »

    Un silence glacial s'abattit dans la caverne. Anaël et le vieillard se regardèrent avant de poser leurs yeux sur Asmodée et son maître; les toisant chacun de leur regard le plus sombre. Asmodée releva les yeux; affichant une expression enjouée sur son visage de porcelaine et d'un air goguenard, elle sourit à Anaël. Le maître s'esclaffa devant la mine défaite de son ennemi et s'avança de quelques pas dans sa direction.

    « Etre honnête n'est pas forcément bon, mais ça valait le coup de voir ta tête mon ami. »
    « ASSEZ ! » vociféra le vieillard. « Ce n'est qu'un simple jeu pour toi ? Tu ne mesures donc pas les risques de ton entreprise; ou est-ce au contraire ces risques qui t'excitent ? »
    « Je ne fait que répondre, tu as commencé la bataille, je la poursuis. » persifla la maître en plongeant son regard sombre dans celui du vieillard.
    « Je ne te laisserais pas faire. J'enverrais également mes troupes; rien n'est gagné d'avance. »
    « Oh, mais j'espère bien mon cher, la victoire n'en sera que plus glorieuse. »

    Les deux ennemis se toisèrent; leurs visages n'étant plus qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. Dans un bruit de flammes, la maître disparu soudainement. Quelques secondes plus tard, ce fut un mélodieux et cristallin son de carillon qui retentit et le vieillard disparu à son tour. Asmodée s'avança vers Anaël qui n'avait pas dit un mot depuis le début de l'entrevue. Elle enlaça son cou et s'approcha de son oreille.

    « Tu es prêt à te battre ? »
    « Comme tu n'as pas idée. » retorqua-t-il, découvrant sa parfaite dentition en un sourire moqueur.

    Le sourire d'Asmodée s'élargit et elle s'éclipsa sans bruit. Anaël laissa s'échapper de ses lèvres entrouvertes un profond soupir et s'éclipsa également.

    _________________________


    Voilà deux semaines que les deux camps ont été envoyés sur terre. L'un, pour faire proliférer le mal et détruire un nombre de vies conséquent. Tous les démons ont été dôtés d'un péché capital par leur "chef". Sept chefs, sept troupes prêtent à répandre les péchés dans la petite ville de Londres. L'autre camp est là pour préserver les vies d'innocents et tenter de répandre le bien. Les anges ont été dôtés d'une vertue cardinale par leur "chef". Quatre chefs, quatre troupes prêtent à faire régner le bien coûte que coûte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://21grammes.forumactif.com
Aidan G. Eden
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 259
Age : 26
PSEUDO : J0KER
EMPLOI : Guide
HUMEUR : Cynique
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Nos Top Partenaires   Sam 21 Fév - 10:08




    C.I.E.L université est un forum rpg ouvert à tout niveau de rpg. C'est à dire qu'il est inutile d'être un bon joueur pour vouloir y participer, il est ouvert à tous et en plus, pour les plus inexpérimentés, un système de parrainage a été ouvert, il permet aux joueurs compétents d'aider les moins doués.

    Il est axé sur une université contemporaine et fantastique dont les élèves ont une moyenne d'age entre 15 et 25 ans. C'est un univers original

    Page d'un carnet écrit en 1999 :


    Et vous pensez réellement que vous êtes auteur et maître de vos rêves? Vous êtes bien bête mes enfants, approchez, je vais vous raconter une histoire.
    [/center]

    Il y a bien longtemps, alors que le monde était sur le point d'être créer. Il fut diviser en deux. Le monde réel, celui dans lequel nous vivons et le monde des rêves qui serait le monde de l'irréelle, de l'impossible, mais surtout, celui qui apporterait la fantasie du monde réel qui en est dépourvus.
    Les humains peuplèrent alors le monde réel, décidant d'y vivre pour l'éternité et ce malgré la tentation ultime de toucher à l'onirisme. Ce dernier quant à lui fut confié aux Nômes.
    Tu ne sais pas ce qu'est un nôme?
    Un nôme était un être d'une somptueuse beauté, nul ne pu même les décrire dans aucun livre d'Histoire. Pourtant ce sont eux qui à l'époque tissaient nos rêves sur des fils magiques et nous les envoyait alors que nous dormions. Ce sont eux qui dictaient nos envies, nos aspirations. Jusqu'au jour où s'occuper des humains étaient devenu une passion telle qu'ils décidèrent de quitter ce monde magnifique pour les rejoindre ici bas.


    « Mais... Une minute ! Si ils sont partit du monde des rêves, qui tissent nos rêves désormais? »


    Le monde des rêves lui même, à qui ils ont décider de rendre la liberté. Mais attention mon petit, si tu penses que ce monde serait resté sagement en place une fois libre, tu te trompes, il aurait rapidement envahit ce monde qui est le nôtre, et le chaos aurait règné à jamais...
    Mais les nômes on pensé à tous, ils décidèrent en effet qu'une fois sur Terre ils scelleraient cette faille qui relie nos deux mondes en un symbole unique. Le C.I.E.L.


    « Le C.I.E.L? »

    C'est une école mon garçon, enfin, une université pour être exacte. L'université des nômes. Le Centre National d'Etudes du Leurre, seul les nômes pouvaient alors y entrer. Mais aujourd'hui, maintenant que les nômes ont disparut, ce sont leurs descendants, des bâtards mi humains mi-Nômes qui y accèdent. Plusieurs milliers de jeunes y sortent et y entrent chaque année pour découvrir l'héritage de leurs ancêtres.

    « Mais pourquoi ne vont-ils pas étudier dans des université comme les notres? »


    Car dans celle-ci, ils y apprennent leurs ultime devoir: Protéger le sceau. Mais prends garde mon garçon, tous les nômes ne sont pas des êtres gentils, certains veulent justement instaurer le chaos sur Terre car il nous méprise. C'est pour cela que C.I.E.L existe, en son sein le sceau est en sécurité.

    « Mais, le sceau? Qu'est-ce que c'est au juste? »


    Ah...ça, tant de rumeur circule sur sa nature, beaucoup disent que c'est un objet, certains même vont jusqu'à dire que le sceau serait transférer de Directeur en Directeur depuis des génération.

    « Tu t'y connais vachement, mais... Comment ça se fais? »

    Un sourire apparut sur les lèvres du vielle homme, et, tapotant la tête de l'adolescent il lui lança.

    Et donc... Tu as lu la Lettre que tu as reçu ce matin?

    2007, des siècles ont passés depuis que les
    nômes se sont installés sur Terre et aujourd'hui il n'en reste plus un
    seul. Leurs descendances n'a plus le sang nômiques mais un sang mêle à
    celui des humains. Si ils conservent leurs privilèges, ils sont
    cependant ignorants de ce qu'ils sont. jusqu'au jour où ils finissent
    le lycée.
    On ignore comment, mais ces jeunes gens sont soudain prit
    de rêves étranges, ils se sentent lié à ce rêve qui les appelles.
    C.I.E.L, je dois aller à C.I.E.L, sans doute, ils ont tous cette
    soudaine conviction.
    D'autres sont plus privilégié, leurs parents
    ayant été là-bas également les ont conditionnés à devenir de bons
    étudiants. Car C.I.E.L est un monde extrêmement fermé qui n'accueille
    que l'élite. Quelque soit leurs passés, quelques soit ce qu'ils ont
    fait, ces futures étudiants sont sur le point de commence une nouvelle
    vie, l'occasion peut être pour eux de tout recommencer à zéro... Ou pas.

    2007,
    c'est l'année où vous entrez à C.I.E.L, c'est l'année où vous retournez
    à C.I.E.L pour continuer vos études. Cependant, cette école qui
    semblait si parfaite semble voir ses secrets les plus sombres et les
    plus sordides sortir uns à uns de la terre d'oubli où ils avaient tous
    été enterrés. Des complots se prépare et si certains souhaitent
    détruire le C.I.E.L et le sceau, d'autres eux convoite la place la plus
    précieuse et prestigieuse de l'établissement: La direction. Remise
    entre les mains d'un certain Rufus Doe il y a de cela 8 ans, celui-ci
    semble plus que jamais fragilisé par les tentatives d'assassinats dont
    il est victime.

    Êtes vous prêt à choisir votre camp?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://21grammes.forumactif.com
Aidan G. Eden
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 259
Age : 26
PSEUDO : J0KER
EMPLOI : Guide
HUMEUR : Cynique
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Nos Top Partenaires   Dim 22 Fév - 12:28



    Fermez les yeux, et ouvrez votre esprit. Repoussez les limites connues sur la réalité, et imaginez un seul instant, rien qu’une seule seconde, que la vie telle que vous la connaissez, ne soit qu’une douce illusion. Que cette Utopie n’est qu’un seul dessein : vous permettre de dormir paisiblement la nuit, sans vous préoccuper des dangers qui vous guettent dans la pénombre. Car parlons en justement, de ce qui se cache dans l’ombre, de ces créatures tenant plus du mythe que de la réalité. Toutes ces légendes, créés par nos ancêtres, nous enseignent la notion du bien et du mal, avec des définitions si claires, de manière si ostentatoires, que cela paraît si simple de choisir un camp. Mais encore une fois, s’il fallait ouvrir votre esprit, en serez vous capable ? Si ces limites devaient être chamboulées, pour vous faire découvrir qu’il y a autre chose que le bien et le mal, serez-vous en mesure de l’accepter ?

    Je suis né au début du XIII ème siècle, dans un quartier de Londres. Mon nom n’a que peu d’importance en cette heure-ci, mais j’étais un jeune homme de bonne famille comme l’on dit, celui dont les pères rêvaient d’avoir pour gendre, et dont les mères ne pouvaient qu’espérer la même chose pour leur propre enfant. Pourtant, tout cela ne me suffisait pas, et c’est dans un élan de curiosité stupide que je me suis lancée dans la chasse aux sorcières. Le bien, le mal, tout cela était tellement clair dans ma tête, que je n’avais pas réalisé à quel point j’avais tord. Et ce qui a conduit à ma fin, comme l’immortalité m’était offerte. L’avais-je méritée ? Je ne connaîtrais jamais la réponse, mais j’étais sûre d’une seule chose : le prix a payé est si élevé, que certains meurent plutôt que de l’affronter. Vampire… Un mot qui m’était connu que grâce aux légendes, un mot que je n’avais jamais osé penser qu’il était réel. Et pourtant, lorsque j’ouvris les yeux après trois jours d’agonie pure, tout mon être avait changé, m’entraînant ainsi sur une nouvelle destinée. Je n’ai jamais fuis ce que j’étais, pas même lorsqu’il s’agissait de tuer des humains pour me nourrir. Qu’aurais-je pu faire pour y résister, de toutes façons ? La douleur dans ma gorge était si forte lorsque j’avais soif, que j’avais l’impression que l’on me plantait un étau chauffé à blanc dans la gorge quand je sentais l’odeur des ces créatures misérables. Car ils n’étaient devenu rien d’autre pour moi, j’étais invulnérable, et j’avais l’éternité devant moi. J’étais le meilleur des prédateurs, alors qui pouvait bien m’arrêter ? Même ceux de ma race ne s’étaient jamais interposés.

    J’avais traversé les siècles en semant mort et désolation derrière moi, forgeant ma propre morale au fil du temps, et devenant un guerrier aguerri. Si je n’étais pas le meilleur, je n’en étais pas loin, et rien ne pouvait m’arrêter dans ma quête de perfection. Jusqu’à aujourd’hui. J’avais mené tellement de combat, que je savais reconnaître lorsque l’un des adversaires allait flanché. Et c’était mon cas, par ce sombre jour d’Octobre. Encore une fois, la curiosité m’avait poussé dans des limites inconnues, qui me paraissaient maintenant si superflues, alors que je regardais ce clan dressé devant moi. Je n’avais jamais rien vu de tel, ou tout au moins, pas comme ça. Ils avaient refusés ce qu’ils étaient devenus, reniant leur espèce, et l’humaine qui était constament avec eux
    en étant la preuve. Si le cœur du vampire me faisant face pouvait battre, alors j’aurais su qu’il battait pour elle. Quelle étrange perceptive toutefois, en sachant que le sang qui coulait dans les veines de l’être faible était si savoureux. Je l’avais sentis dès mon premier jour de traque, et ma bouge avait salivé rien qu’à l’idée de planter mes dents dans sa peau. Rare étaient ceux dont le sang chantait si fort. Mais j’allais perdre mon premier combat, et je me demandai futilement ce qui m’attendait, une fois que je serai détruit.

    Comme un grognement sourd monta dans la poitrine de mon adversaire, je ne pu retenir un rictus amusé sur mes lèvres, comme je songeais à ce qui les attendait. S’ils pensaient que j’étais le seul, ils allaient devoir réviser leur jugement. S’ils pensaient être en sécurité, alors leur chimère allait voler en éclat. Mon clan était déjà en marche, et je savais qui vengerait ma mort sans aucun doute. J’imaginais déjà la douleur que le vampire ressentirait lorsque l’être cher serait tué sous ses yeux. Tous ces traqueurs, avec qui j’avais tissé des liens basés sur la peur et le respect, seraient là dans peu de temps, et détruiraient ce clan de végétariens en poussière. Ils étaient une honte à notre espèce, et en reniant leur statut de prédateur, ils déclencheraient un combat des plus sanglants. C’est avec cette dernière pensée acceptable, que je me jetai sur mon adversaire, dans des grognements déchirants. Oh que oui, la guerre était en marche, et rien ne pourrait l’arrêter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://21grammes.forumactif.com
Aidan G. Eden
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 259
Age : 26
PSEUDO : J0KER
EMPLOI : Guide
HUMEUR : Cynique
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Nos Top Partenaires   Dim 22 Fév - 12:37



Le Contexte




      g o d . o n l y . k n o w s

        « Les hommes ne sont pas nés du caprice ou de la volonté des dieux, au contraire, les dieux doivent leur existence à la croyance des hommes. Que cette foi s'éteigne et les dieux meurent. »
        - Jean RAY ; 'Malpertuis'.



    Enfin. L’épisode Thétis était enfin clos.

    D’une remarquable beauté, elle n’avait pas tardé à créer des dissensions auprès des dieux masculins. Zeus et Poséidon se disputèrent ses faveurs jusqu’à ce qu’ils apprennent par un oracle que le fils de la divinité marine deviendrait plus puissant que son père. Zeus, le roi des dieux, celui qui avait lui-même détrôné son père et plaisait à régenter le panthéon divin d’une main de fer, n’avait pas la moindre attention de laisser l’histoire se répéter. Quant à Poséidon, nul n’ignorait son ambition dévorante consistant à détrôner son frère cadet du trône olympien. Il n’avait pas la moindre attention de partager un pouvoir qu’il convoitait. Il avait déjà du mal à se satisfaire de ce qu’il possédait. C’est à l’occasion du banquet mis en place pour son mariage avec Pelée, roi de Phtie, qu’une tragédie, qui allait secouer le monde grec et plus particulièrement martyriser les mortels, se mit en place.

    Le banquet est à son comble. Les jeunes époux, réellement épris l'un de l'autre, respirent le bonheur. Et la joie est au rendez-vous, notamment grâce aux élixirs apportés via les bons soins du dieu de l'ivresse, Dionysos. Pour ne pas déroger à la règle et entre deux jeunes femmes dénudées, ce dernier s'occupe selon sa propre conception de la fête. Mais alors que l'Olympe entier a été convié, une seule déesse n'est pas de la noce. Furieuse de ne pas avoir été invitée, la sombre et vile Eris, déesse de la discorde, jette une pomme d'or portant l'inscription « pour la plus belle ». Aussitôt la déesse de l'Amour, Aphodite se lève pour la saisir. C'est logique après tout dès lors qu'on est également déesse de la beauté. Mais Héra et Athéna ne l'entendent pas de cette oreille et revendiquent aussitôt la pomme à leur bénéfice.

    Rusé et conciliateur, Hermès est dépéché afin de mettre rapidement fin à la dispute en désignant un arbitre neutre et impartial. Le choix se porte sur le modeste berger Pâris. Lorsqu'il voit apparaître ces trois déesses, descendues droit de l'Olympe, il semble dans un premier temps perdu. Cela n'a rien d'étonnant pour les divinités dont le rayonnement et la splendeur aveuglent, paralysent, choquent les simples mortels auxquels elles apparaissent. Mais il doit vite se reprendre et très vite, il réalise que la tâche qu'il doit accomplir n'a rien d'aisé. Quelque soit sa décision, il devra faire face à la fureur tenace des deux perdantes. Les dieux de l'Olympe ne sont pas connus pour leur miséricordieux pardon. Alors, il leur demande la faveur qu'elles pourront lui accorder si jamais il devait la choisir.

    C'est alors que la somptueuse Aphrodite lui fait une offre qu'il ne peut refuser. S'il la choisit, il obtiendra l'amour de la plus belle femme de Grèce. Son jugement n'attendit pas une minute de plus. Il venait d'obtenir la bénédiction d'une déesse et l'amour d'une mortelle. Mais il allait entraîner le monde grec dans le chaos et la haine pour les dix années à venir. D'une simple pomme, d'une simple décision superficielle, les dieux pouvaient en faire une lutte funeste à des milliers de grecs. Il n'était pas de bon ton de provoquer leur courroux, alors ...


    __________



    « On doit descendre. »
    « Il en est hors de question ! »


    La voix grave et dure qui venait de se faire entendre n'était autre que celle de Poséidon. Le terrible dieu des océans n'avait pas la moindre intention de céder une once de son pouvoir. Sans doute et si on mettait de côté l'ambitieuse et majestueuse Héra, il était celui qui acceptait le moins la perte de foi de l'humanité. Pourtant, c'était une donnée non négligeable et s'ils avaient pendant longtemps fait la sourde oreille, jouer de faux semblants, ils ne pouvaient nier la vérité plus longtemps. Chaque jour qui passait voyait leur pouvoir s'étioler. Ils prédestinaient de moins en moins aux avenirs humains. Ce n'était pourtant pas faute d'affirmer leur puissance. Il ne se passait pas une semaine sans qu'une catastrophe naturelle, sans qu'une guerre, sans qu'une sécheresse ne vienne frapper les simples mortels. Témoignage de la colère des dieux devant leur recul. Ils avaient surtout peur. Une peur indissoluble de l'avancée des choses. Cela faisait tellement longtemps. Ils étaient habitués à tout régenter et surtout à être honoré par leurs vassaux. Et voilà que Zeus proposait de descendre de leur piédestal ? Jamais de l'éternité !

    « Il ne faut pas oublier qui nous sommes. »
    « Mais eux le font. Il faut faire avec et tout recommencer à zéro. »


    Une fois de plus les deux dieux belliqueux de la guerre s'opposaient. Comme s'il leur était moralement impossible de parvenir à un terrain d'accord. Pourtant, être du même avis qu'Arès aurait permis à Athéna de ne pas tenir la même position que son ennemi de toujours. Mais il ait de ces habitudes qu'on ne change pas. Et en haut, on s'habitue vite. On n'est pas près non plus à s'avouer vaincu. Ce sont eux qui remportent toutes les batailles après tout. Depuis la nuit des temps. Si cela n'avait pas été le cas, ils ne seraient même pas là pour en parler. Seulement, cette bataille-ci est perdue d'avance s'ils restent sur leur position. Certains n'ont aucun problème pour descendre - ou pour monter comme le fait amèrement constater le dieu des enfers. Hermès, Dionysos ou Hestia sont déjà en contact quasi permanent avec les humains. Cela leur éviterait de devoir faire la navette. Mais la majorité refuse de céder une once de terrain. Une telle dégradation dans leur statut les tuerait.

    « De toute manière, si nous restons, nous mourrons également ... »
    « ... la meilleure solution est de descendre pour mieux remonter par la suite. »


    Le silence suit la déclaration des jumeaux divins. Ils ont toujours cette fâcheuse tendance à finir les phrases de l'autre. Mais en trois milles ans d'existence, on finit par s'y habituer. Chacun médite ces affirmations. Ils ne se trompent malheureusement pas et Zeus ne permettra pas que l'obstination de certains conduise à l'anéantissement total du panthéon divin. Ils en ont déjà tant perdu parmi eux. Les 14 doivent rester envers et contre tous.

    « Dès lors que nous poserons les pieds sur Terre, nous perdrons de nos pouvoirs. Nous deviendrons mortels. »
    « Comment faire alors ? »
    « Nous nous réincarnerons jusqu'à ce que la foi revienne, jusqu'à ce que nous gagnons à nouveau le coeur des mortels. »
    « En prenant le risque de finir par s'éteindre ?! »
    « C'est un risque non négligeable. Mais c'est la seule solution. »



    __________



    Entités crées de toute pièce par l'esprit humain, les dieux ont traversé les siècles portés par la foi des croyants. Cependant, le temps s'écoulant, les mœurs changeant, les dieux ont perdu leur monopole, devant de plus en faire face à des personnes n'ayant plus la foi. C'est ainsi que leur âme divine s'éteignit petit à petit, et que pour survivre, ils durent se contenter d'une vie mortelle, bien loin de leur paradis. Ne cessant de traverser les temps en se réincarnant, les dieux vivent encore, se mêlant aux véritables mortels. Aujourd'hui, nous sommes en 2009, les Dieux sont toujours là mais très affaiblis. Ils vivent leur petite vie de mortels après une ultime réincarnation et se sont retrouvés, pour cette fois, dans l'archipel de Santorin, ne se réincarnant jamais trop loin les uns des autres. Une partie de leur descendance s'est aussi réincarné mais ces derniers, contrairement à leur divins parents, n'ont pas vraiment de souvenirs de leurs vies passées, à part quelques ressentis, et ne peuvent reconnaître les autres réincarnés.

    N'ayant plus la même influence qu'auparavant, les dieux n'aspirent qu'à une chose : la retrouver.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://21grammes.forumactif.com
Aidan G. Eden
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 259
Age : 26
PSEUDO : J0KER
EMPLOI : Guide
HUMEUR : Cynique
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Nos Top Partenaires   Lun 2 Mar - 11:40

    Harry Potter, Ronald Weasley et Hermione Granger sont parti précipitamment du terrier pour partir à la recherche des horcruxes et finir la quête que leur a demandé Dumbledore. Mais ici,il n'y aura pas le trio (mais qui a dit qu'ils ne seront pas là à la fin?), on se concentre spécialement sur... l'emprise des mangemorts et la résistance.

    En effet, comme a dit Neville avant la bataille du tome 7, les Carrows profitent de leurs postes de professeurs et martyrisent les élèves qui ne sont pas du même avis en se qui concerne la magie noire. Le professeur Rogue est devenu Directeur et donc lui aussi profite de tout... Et les élèves ont décidé de ne pas se laisser faire, Neville, Ginny et Luna on décidés de reprendre le rôle d'Harry,Hermione et Ron en reprennent L'AD (l'armée de Dumbledore) en mains et font diverses actions contre le pouvoir qu'exerce sur eux Rogue et les Mangemorts. Jusqu'où arriveront les actions de leur résistance? Comment le directeur et les mangemorts vont t'ils réagir à cela? Les professeurs n’étant pas mangemorts vont t'ils se laisser faire ou prendre parti des élèves résistants? A vous de le découvrir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://21grammes.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nos Top Partenaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos Top Partenaires
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fichier en ligne pour trouver des partenaires d'escalade
» Partenaires Club Avantages FFCT
» Trouvez des partenaires de jogging!
» OSTEO GOLF
» Triathlon Ile Charlemagne 2008 - Partenaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
21 GRAMMES :: DIRECTION LE PURGATOIRE :: to repent of your sins :: demandes de partenariat-
Sauter vers: